Châteaux

Nos châteaux et forts

Au coeur des Montagnes du Jura, d'imposants monuments se révèlent être des témoins de l' Histoire.

Le Château de Joux

Edifié à l'entrée de la "cluse de Pontarlier" sur un promontoire dominant la route de plus de 100 mètres, le Château de Joux a été bâti pour des raisons stratégiques. En effet, il contrôlait la grande voie commerciale de ce passage naturel reliant la France à la Suisse.

Le Château de Joux, datant du Moyen Age, s'étend sur 2 hectares et comportent 5 enceintes sans compter sur les forts du Larmont constuits face au Château.

De grands noms sont rattachés à l'Histoire du Château de Joux :

  • Ses célèbres prisonniers : Mirabeau, Toussaint Louverture qui y mourut de froid et de malnutrition. En effet, le Château servit de Prison d'Etat notamment lors de la Révolution.
  • Vauban puis le capitaine Joffre : le premier a contribué à son agrandissement et au renforcement de ses défenses, le second l'a modernisé et en a fait un véritable fort.
  • La légendaire Berthe de Joux

Le Fort Saint Antoine

Le Fort Lucotte de Saint Antoine est situé à 1100 mètres d'altitude entre le lac  Saint Point et le Massif du Mont d'Or, au dessus des communes de Saint Antoine et de Malbuisson.

Il est l'un de ces nombreux forts des Montagnes de Jura construit suite à la guerre franco-prussienne de 1870 afin de surveiller les frontières. 

Véritable forteresse souterraine enfouie sous 7 à 8 m de terre, le fort fut édifié entre 1879 et 1882 sous l'autorité du Général Serré de Rivière et d'un jeune capitaine de génie Joffre.

Les progrès de l'armement remettant rapidement en cause l'utilité de cette construction, le fort sera abandonné dès la fin des années 1880.

Au cours de la seconde guerre mondiale, le fort Saint Antoine sera occupé par l'armée allemande.

En 1966, Marcel Petite, fromager affineur à Pontarlier, découvre le fort et le transforme en une "Cathédrale du Comté" : près de 100 000 meules de comté y sont affinées. 

 

Visite du Fort Saint Antoine en image avec les reporters de "Mon nuage"