Légendes

La Légende du Lac Saint Point

Une légende rapporte qu'un soir d'hiver, une pauvre femme en haillons et pieds nus, serrant dans ses bras un tout petit enfant, quémanda un abri pour la nuit dans la ville de Damvauthier, au bord du Doubs.
Les habitants lui refusèrent un à un l'hospitalité. Epuisée, désespérée, elle s'éloigna de la ville et pria le ciel de lui venir en aide. Soudain, un vieil homme nommé Saint Point, lui vint en aide et l'hébergea pour la nuit.
Au petit matin, à leur grande surprise, ils découvrirent qu'un immense lac avait noyé la cité maudite.
Parfois, quand vient le soir, on raconte que d'étranges silhouettes errent sur les rives, en poussant des soupirs. A la Toussaint, de sombres lamentations montent du fond des eaux. Les pêcheurs connaissent bien l'emplacement du clocher ; leurs filets s'y déchirent souvent.

 

La légende de la Source Bleue (ou de La Berthe de Joux)

 

Situé entre le village de Malbuisson est Montperreux, cette source est d'une teinte d'un bleu transparent pur.

Peu de temps après leur mariage, le sir Amauri de Joux dû quitter son épouse Berthe pour partir en croisade . Quelques années plus tard, un chevalier blessé se présenta au château de Joux : il s’agissait de l’ami d’enfance de Berthe, qui revenait lui aussi de croisade pour lui annoncer la mort d’Amauri. Il devint l'amant de Berthe. Un beau jour, alors qu'on le croyait mort, Amauri rentra et surprit les deux amants. Ivre de rage, il fit pendre l'amant et fit enfermer Berthe dans un minuscule cachot du château. Quelques fois par jour, Berthe était autorisé à sortir pour qu'elle voie, par la fenêtre, la dépouille de son amant. Berthe en pleura tellement que le bleu de ses yeux colora la source.

La Source intermittente de Fontaine Ronde

 

Amaury de Joux, revenu des Croisades, avait conservé le goût des grandes chevauchées.
Un jour, en quittant le château un peu trop précipitamment, la herse tomba brutalement sur son cheval et le trancha en deux morceaux sans qu'Amaury ne s'en aperçoive.
La monture partit au grand galop, mais elle eut bientôt soif. Elle s'arrêta au point d'eau et but sans s'arrêter jusqu'à l'épuisement de la source.
Amaury prit alors conscience que l'eau que le cheval buvait sortait rougie de sang par l'énorme plaie. Epouvanté, il prit la fuite. Dès cet instant, l'animal devint invisible, mais comme il a toujours soif, chaque fois qu'il boit il fait baisser le niveau de Fontaine Ronde !